vendredi 5 septembre 2008

La Guerre commence ! Septembre-Octobre 1939

Comme promis, voilà le compte-rendu de la partie de World in Flames commencée le mardi 2 septembre, soit presque exactement 69 ans après le début de cette colossale tragédie.

D'abord une rapide présentation des joueurs. Dans le camp des puissance de l'Axe, les méchants, Cyril dirige l'Allemagne, Cédric l'Italie et votre serviteur l'Empire du Soleil Levant et sa redoutable marine, la Nippon Kaigun.
De l'autre, les courageux Alliés, les gentils, avec Jérôme dirigeant le Royaume-Uni et ses multiples satellites, Alexandre pour les Soviétiques et les Français, et Christian pour les puissants Etats-Unis.

Après de rapides conciliabules afin d'établir une stratégie (quand même...), la guerre commence !













Septembre-Octobre 1939 :

Front Européen :

L'invasion de la Pologne par l'Allemagne commence ! Le Plan Weiss se déroule sans accroc. Face à une supériorité totale allemande, la courageuse armée polonaise plie. Varsovie capitule après de rudes combats, mais sans dommage pour la redoutable Wehrmacht.
La France, fidèle à ses engagements, mais aussi le Royaume-Uni, déclare la guerre à l'Allemagne et lance une offensive surprise de grande ampleur à partir du sud de l'Alsace. Le corps de réservistes allemands fuit en désordre et l'impossible arrive, l'armée française pénètre en force en Allemagne ! C'est la consternation à Berlin qui appelle à une mobilisation générale du pays et de ses industries, pendant que Hiro Hito observe de loin la situation d'un air dubitatif... Les Alliés ont une idée en tête, c'est certain, mais laquelle ? A Paris et à Londres, des foules en liesse brûlent les drapeaux allemands et demandent la capitulation de Berlin avant Noël.


Pendant ce temps, le Royaume-Uni, appelé Commonwealth et désigné ci-après CW, ne reste pas inactif. Le général Gort débarque avec le BEF afin d'aider la France qui a dû dégarnir sa frontière avec la Belgique afin de mener son offensive. Mais le BEF veille et ne laissera rien passer !
Les sous-marins britanniques pénètrent en mer Baltique et chassent avec succès les cargos allemands ramenant le précieux minerai norvégien aux voraces industries du Reich. C'est un nouveau coup dur pour celui-ci et Berlin se demande si sa déclaration de guerre n'a pas été précipitée...
Les combats font rage sur le front français et la Luftwaffe attaque les unités françaises qui ont profondément pénétré en Allemagne. Me-109 et MS-406 s'affrontent dans un ballet mortel dans les cieux de la Bavière. Chaque camp perd des avions, la chasse française n'est plus pour l'heur, mais elle s'est battue avec courage et détermination. Un corps français, miné par les attaques des Stukas, est immobilisé.
C'est alors que le plan allié devient clair à l'Empereur Nippon. Son ambassadeur à Belgrade l'a prévenu, le gouvernement yougoslave, impressionné par la combativité française et sa certitude que l'Allemagne ne pourra tenir longtemps face à la première armée du monde, va s'allier avec la France et rentrer en guerre contre le Reich ! L'armée yougoslave mobilise et pénètre en Autriche ! Vienne est menacée.
La démonstration de force de la France ayant atteint son objectif, l'armée reflue afin de défendre le "pré carré" des envahisseurs fascistes.
L'Allemagne, dépitée, poursuit néanmoins son offensive et lance la phase 1 du plan Weserübung et envahit sans coup férir le Danemark, tout en déployant ses U-Boots contre la marine marchande britannique, avec des résultats mitigés. Une escadre de UB est éliminée, mais quelques cargos britanniques sont envoyés par le fonds. Pendant ce temps, les Etats-Unis observent avec distance l'agitation européenne et décident... de fournir des avions aux Chinois !

Front asiatique :

Car en effet, la guerre est chaude en Asie.













La Chine doit faire face à l'Empire Nippon qui a déployé de puissantes forces sur son territoire. Le Japon lance l'opération Ichi-Go afin de capturer les ressources chinoises. Au nord, le général Umezu chasse des montagnes un corps communiste chinois avec succès. Il menace un instant Mao lui-même, qui reçoit rapidement des renforts. Au sud, Yamamoto prépare sa grande offensive. A partir de Canton, le Japon rassemble plus de 350 000 soldats afin d'éliminer un corps d'armée chinois voisin. Malheureusement, la mauvaise coordination des troupes, un terrain difficile et la malchance font avorter l'opération sans perte ni d'un côté, ni de l'autre. Mais le message est clair, la Chine doit se préparer à un assaut massif !

4 commentaires:

Roosty a dit…

Envoyé des avions aux chinois... si j'avais pu, je leur aurais envoyé des chewing gum. C'est bon pour le moral, le chewing gum. Cela leur sera plus utile.

D'ailleurs, c'est grâce au chewing gum que les US ont gagné la guerre. Rétablissons la vérité historique, s'il vous plait !

Mein Herr a dit…

Ach, damnée Yugo-slaves, ils vont le payer !

Bon, ok l'Allemagne a produit 3 pétrole et 26 points de construction quand même grâce à l'excursion Française en Allemagne.
Dites vous voulez pas rester un peu ??

Daniel a dit…

Au moins une facon de presenter le compte-rendu originale. Attention a ce que l'iconographie ne devienne pas penible...

Sinon, quelles options jouez-vous?

Daniel

Julien a dit…

Salut Daniel et merci pour ton commentaire.
Nous jouons avec à peu près toutes les options, Pif (sans pilote), Sif, AsA, Afa, Clif, la table 2d10, les div (avec obligation que la première perte soit un corps (règle maison), l'artillerie, les nouvelles règles de pétrole du dernier annual, ainsi que les nouveaux points d'offensive.