samedi 6 décembre 2008

Septembre-Octobre 1941 : Banzaï !!!

Front Asiatique

Alors que la guerre fait rage en Europe, l'Empire du Soleil Levant se prépare... L'embargo économique le prive des ressources pétrolières indispensables à la bonne marche de son économie et de sa machine de guerre. Les réserves sont quasiment épuisées, et sans mesure radicale dans les 4 prochains mois, le pays sera exsangue.
Mais depuis déjà 1 an, Yamamoto a conçu un plan d'expansion dans le Pacifique, avec comme objectifs principaux les Indes Néerlandaises, et son précieux pétrole, et l'Empire britannique, principalement l'Inde.

Devant l'agressivité des Etats-Unis, qui voient clair dans le jeu de Tojo, et l'arrivée inopinée d'unités françaises libres, les tirailleurs sénégalais, devant occuper la base majeure de Rabaul, dans le Pacifique sud, le Japon déploie sa flotte, la Nihon Kaigun.

La Nihon Kaigun se déploie














Le temps n'est pas très favorable quand le signal est lancé, "Grimper le Mont Nikata" ! Tokyo déclare la guerre à toutes les puissances occidentales ! La Tempête nippone submerge le Pacifique ! Des troupes débarquent dans le nord des Philipinnes, les troupes de marine SNLF s'emparent de Wake et débarquent, sous le couvert des cuirassés nippons, à Java et à Bornéo, tandis que les unités de réserve débarquent près des puits de pétrole de Sumatra. Une division débarque à Lae, en Nouvelle-Guinée, avec comme objectif Port-Moresby. Pendant ce temps, Yamashita lance, sous une pluie battante, une première attaque sur Rangoon, qui capitule rapidement ! L'opération japonaise est un complet succès !




























Les Japonais défilent dans Rangoon













Profitant d'une éclaircie, les Japonais progressent en Birmanie. Les Jingutsu, la division cycliste nippone, en profite pour s'emparer de la zone montagneuse à l'Ouest de Mandalay, qui aurait pu constituer une barrière gênante pour l'armée nippone. Pendant ce temps, les Britanniques ramènent des troupes en renfort : les unités indiennes se déploient dans l'Est afin de défendre les abords de leur pays et les puits de pétrole birmans.































En Chine, malgré des bombardements répétés qui n'ont guère de succès, le Maréchal Umezu lance une attaque sur les troupes communistes défendant les montagnes à l'Est de Lan-Chow. C'est un bain de sang, mais l'ardeur des troupes nippones, qui sentent que la fin est proche, vient à bout des défenseurs chinois. 2 corps chinois et 2 japonais sont détruits, mais l'objectif est atteint, la banlieue Est de Lan-chow est en vue ! Mao voie évoluer avec anxiété la situation stratégique.














Front Européen.















Le temps, qui est à la pluie en URSS, ralentit sensiblement la progression de la Wehrmacht. Minsk tombe enfin mais Karkhov, qui est bientôt encerclée, résiste avec courage et obstination. Goëring, avec mépris, promet à Hitler de faire de la ville un cimetierre et envoie l'élite de la Luftwaffe la bombarder, sous la protection des tout nouveaux modèles de chasseurs Focke-Wulf 190. La VVS réagit et envoie à son tour une unité de chasseur à la défense de la Ville Héroïque ! Dans un combat dantesque, qui voit des sommets d'héroïsme atteints par les pilotes soviétiques, qui savent que leur pays est dans un danger mortel, les unités allemandes sont décimées ! Les escadrilles de FW 190 sont détruites, ainsi que celles de Stukas et de Dornier 17 ! C'est un massacre incroyable, qui provoque le passage en cours martiale et l'exécution de plusieurs généraux de la Luftwaffe, tandis que Goëring ne décolère pas !














Pour couronner le tout, l'attaque sur Karkhov, menée par les compagnies de pionniers d'assaut, échoue ! Au cours de combats féroces, les pionniers sont décimés par la défense soviétique féroce. Karkhov ne capitulera pas en octobre !


















En Méditerrannée, les hommes grenouilles du Prince Borghese frappent à nouveau ! Profitant d'un coup de chance extraordinaire, ils parviennent à se faufiler une nouvelle fois dans le port de Gibraltar ! Le porte-avion d'escorte Eagle est coulé par leurs charges explosives ! C'est le deuxième porte-avions que les hommes grenouilles mettent hors de combat !














Mais le pire est à venir. Les avions italiens à long rayon d'action franchissent l'Egypte et se déploient en Mer Rouge. Bien vite, ils trouvent les cargos qui apportent le ravitaillement britannique et, malgré la protection des Spitfires, les coulent ! De ce fait, les forces britanniques en Egypte sont coupées de ravitaillement ! Après un bombardement intensif, les troupes de l'Axe en proftient pour attaquer Alexandrie, qui tombe entre leurs mains ! Les Britanniques, assommés par cette défaite, rétablissent leur ligne de communication et reforment une solide ligne défensive derrière le bras occidental du delta du Nil. Churchill est scandalisé et nomme Auchinleck à la place de Wavell à la tête de la 8ème Armée !














L'armée italienne défile à Alexandrie

















En Angleterre, l'unité de Lancaster, qui vient juste d'être constituée, commence sa campagne de bombardement en Europe, mais se fait détruire inopinément ! C'est la consternation à Londres et le maréchal Harris est nommé à la tête des forces de bombardement britannique.

Dans l'Atlantique, l'opération Paukenschlag est lancée et les U-Boot se ruent à l'assaut des convois britanniques. L'opération est un franc succès, en dépit de la perte d'une meute coulée et de deux endommagées !

Sur tous les fronts, les Alliés souffrent mais une lueur d'espoir se fait jour. Le parlement américain, sous le choc de la déclaration de guerre nippone, autorise le Président Roosevelt à déclarer la guerre à l'Allemagne et à l'Italie. L'Arsenal de la Démocratie rentre en guerre ! La flotte américaine se déploie, des meutes de sous-marins rentrent à Pearl Harbor, ce qui ne présage rien de bon pour la flotte marchande nippone.



Les pertes du tour

4 commentaires:

Tietie007 a dit…

Sympa ton compte-rendu, ça me rappelle de bons souvenirs !

Sherimander a dit…

La vache ! Ils en ont encore pris plein la tronche les British !

Julien a dit…

Merci Tietie !

Nono, c'est vrai que les bull dogs dégustent en ce moment...

Grote tieten a dit…

Les USA arrivent avec 30 points de convoi
Ils sont sauvés !