lundi 22 octobre 2007

Le Sumo, c'est pour les beaufs...



Et bien non, il ne faut pas croire tout ce que dit notre estimé Président, Nicolas Sarkozy.

Certes, Il n'a pas dû voir beaucoup de tournois de sumo dans sa vie, mais il a surtout affirmé cela pour faire un méchant pied de nez au plus célèbre fan français de ce sport martial qu'est Jacques Chirac.

Bref, le sumo, c'est beaucoup plus que deux obèses se démenant à moitié nu (et je suis généreux...) sur un ring surélevé.

C'est vrai que la première fois que j'ai vu un combat, j'ai été plutôt intrigué, voire fasciné par ce spectacle si peu occidental. Comment, des gros qui se battent ???

Et puis, avec le temps, on comprend les règles, les techniques et les coutumes nombreuses et si caractéristiques du Japon. Et on se passionne pour ce sport qui n'est pas que cela, mais qui est aussi une des expressions culturelles nippones les plus emblématiques, voir caricaturales. Après tout, les sumos apparaissent jusque dans nos pubs pour des fenêtres, la honte quoi !

Et avec l'assiduité, on découvre aussi ces hommes, de véritables athlètes capables de faire le grand écart alors qu'ils pèsent entre 120 kg pour les maigrelets jusqu'à 180 kg et plus.

Le paradoxe, c'est que les plus grands lutteurs actuels ne sont pas japonais, mais mongols en majorité, formés à la lutte mongole, appelée garuda. En particulier, mon lutteur préféré est un mongol qui domine depuis plusieurs années le sumo. Il s'agit d'Asashoryu, un combattant extraordinaire, très vif et technique, qui est un vrai plaisir à voir lutter.

Pour ceux qui ont le cable, Eurosport diffuse l'Aki Basho (basho signifie tournoi) en ce moment à des heures fort tardives mais quand même, c'est bien gentil de leur part !
Un lien essentiel pour les francophones qui souhaitent découvrir cet art martial, c'est Info-sumo.net http://www.info-sumo.net/info/index.php, un site formidable fait comme il se doit par des passionnés.

1 commentaire:

Nerita a dit…

This is great info to know.